Warning: Creating default object from empty value in /home/ivoiregion_acces/ivoiregion.net/plugins/system/jat3/core/joomla/modulehelper.php on line 320
Alimentation saine : HORIZON, DES CARRÉS MARAICHERS DANS LES DOMICILES À DALOA

Screen

Profile

Direction

Menu Style

Alimentation saine : HORIZON, DES CARRÉS MARAICHERS DANS LES DOMICILES À DALOA

Maintenant, voici que les fonctionnaires et autres salariés en poste à l’intérieur du pays sont invités à faire pousser des légumes à domicile; afin d’améliorer la qualité des aliments qu’ils consomment au quotidien. C’est, en tout cas, ce qu’on peut retenir de l’intervention de la Directrice régionale du Centre-Ouest de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER); dans le cadre de la dernière conférence mensuelle des directeurs et chefs de services qui s’est tenue à Daloa, capitale de la région du Haut-Sassandra.

Dans nos villes, c’est très souvent que la production de légumes comme la tomate, la salade, voire le chou, le concombre se pratique dans des environnements pollués, ou à partir de retenues d’eau porteuses de germes pouvant contaminer les consommateurs. Aussi, pour les citadins qui souhaitent améliorer la qualité de leurs menus, en vue d’une bonne santé du fait d’une alimentation saine, Mme TIENDRÉBÉOGO Salamatou la directrice régionale du Centre-Ouest de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER) a indiqué que ses services pourraient aider à faire pousser ces légumes à domicile. Soit, sur leurs terrasses ou sur un coin de leurs jardins, sous serre. C’est-à-dire, dans un lieu couvert avec très peu de moyens.

Mme TIENDRÉBÉOGO chercherait-elle à impliquer les fonctionnaires et salariés à la mission de l’ANADER qu’elle ne s’y prendrait pas autrement. Tant il est vrai que réussir à intéresser ces citadins qui ont de l’influence dans leur milieu, sur les populations de leurs villages respectifs à la création et à la maintenance de maraichers bio à domicile, c’est faire d’eux des partenaires pouvant aider l’ANADER à améliorer les conditions de vie du monde rural par la professionnalisation des exploitants et des organisations professionnelles agricoles (OPA). Et ce, à travers la conception et la mise en œuvre d’outils appropriés, de programmes adaptés pour assurer un développement durable et maîtrisé.

Relativement à la production durable du cacao, la Directrice régionale de l’ANADER a saisi l’opportunité de cette conférence mensuelle des directeurs et chefs de services pour faire état du programme d’amélioration de la productivité des vergers et de la qualité des produits. Dans le contexte de la lutte contre la maladie du swollen shut et la relance de la caféculture, l’Agence nationale d’appui au développement rural mène ce combat de concert avec le ministère de l’Agriculture (MINAGRI), le Conseil du café-cacao, le fonds interprofessionnel pour la recherche sur le coton et l'anacarde (FIRCA) et le centre national de recherche agronomique (CNRA), a indiqué Mme TIENDRÉBÉOGO Salamatou.

 

Sidoine KAN

La vitrine du développement local.La vitrine du développement local.La vitrine du développement local.

Nos prestations

Nos partenaires

Sigma journalistes conseils

Rejoignez nous sur :