Warning: Creating default object from empty value in /home/ivoiregion_acces/ivoiregion.net/plugins/system/jat3/core/joomla/modulehelper.php on line 320
Entretien routier: DEUX MILLIARDS DE FCFA LA DISPOSITIONS DES POPULATIONS ET DES PME

Screen

Profile

Direction

Menu Style

Entretien routier: DEUX MILLIARDS DE FCFA LA DISPOSITIONS DES POPULATIONS ET DES PME

Les travaux manuels d’entretien du réseau routier ivoirien viennent d’être lancés dans le village de Bozi, dans la commune de Yamoussoukro. Un important programme sur un réseau, pour une enveloppe de deux milliard de F CFA.

Le village de Bozi situé au point kilométrique (PK) 5 de l’axe routier long de 58 Km reliant Yamoussoukro à Bouaflé a servi de cadre pour le lancement officiel des travaux d’entretien du réseau routier ivoirien. Le vendredi 8 septembre dernier, le directeur de cabinet adjoint du ministre des Infrastructures économiques, Aristide Yao a saisi l’opportunité du coup d’envoi de cet important chantier pour indiquer que celui-ci se compose de deux volets.

Le premier va s’étendre sur un réseau de 3 500 km. Il est relatif aux travaux manuels concerne le nettoyage des accotements, le désensablement, le curage des ouvrages hydrauliques, l'abattage d’arbres, l'élagage et la destruction des termitières sur les routes revêtues et de drainage linéaire. Ces travaux vont être exécutés en régie avec les populations vivant aux abords des voies, lesquelles seront impliquées dans l’entretien des ouvrages. Quant au second volet, consacré aux travaux de traitements de points critiques aussi bien manuels que mécanisés sur les 6 500 km de routes revêtues interurbaines, il sera l’affaire des Petites et moyennes entreprises (PME) du secteur du Bâtiment et Travaux Publics (BTP) sous le contrôle de l’Ageroute.

«A la fin du programme, toutes les routes bitumées interurbaines seront entièrement nettoyées pour un coût total de 2 milliards de FCFA. Soit les 6 500 km de routes revêtues interurbaines, a indiqué le directeur de cabinet adjoint du ministère des Infrastructures économiques selon qui les travaux manuels sur les différents tronçons routiers en rase campagne vont engendrer des milliers d’emplois, à charge pour chaque ouvrier de traiter 600m2, contre le versement d’un revenu journalier. Toute chose qui devrait contribuer à la sécurité sur les axes routiers en rase campagne. «Certaines coupures enregistrées sur le réseau routier lors de la dernière saison de pluie peuvent trouver leur origine dans le manque d’entretien réalisé sur les tronçons concernés», a expliqué M. Aristide Yao

Ce programme d’entretien constitue une activité capitale en vue d’assurer la qualité et la longévité des routes. Les directeurs territoriaux du ministère des Infrastructures économiques ont donc été engagés à s’impliquer dans la mise en œuvre des travaux manuels d’entretien du réseau routier. Celui-ci s’inscrit dans le cadre d’une politique traduite à travers l’importance et la grandeur des projets et programmes routiers inscrits dans le programme national de développement (PND 2016-2020) dont certains sont en cours de réalisation.

Le réseau routier ivoirien compte 82 000 km de routes interurbaines. En raison de son grave état de détérioration par manque d’investissement, en 2013, il a fait l’objet d’un Contrat de désendettement et de développement (C2D) avec l’ADF pour un montant de 152, 6 M€, soit 100 milliards de FCFA permettant une annulation de dette en échange d’investissements publics. Il s’agit de rattraper ce retard pour obtenir un réseau capable de soutenir le développement économique.

 

Sidoine KAN

La vitrine du développement local.La vitrine du développement local.La vitrine du développement local.

Nos prestations

Nos partenaires

Sigma journalistes conseils

Rejoignez nous sur :