Warning: Creating default object from empty value in /home/ivoiregion_acces/ivoiregion.net/plugins/system/jat3/core/joomla/modulehelper.php on line 320
Transmutation : UNE USINE, DES DÉCHETS ET DE L’ENGRAIS BIENTÔT DANS LE LÔH-DJIBOUA

Screen

Profile

Direction

Menu Style

Transmutation : UNE USINE, DES DÉCHETS ET DE L’ENGRAIS BIENTÔT DANS LE LÔH-DJIBOUA

Le Lôh-Djiboua pourrait abriter une unité industrielle de transformation de déchets. Récemment, un cabinet d’étude et des  porteurs de projet se sont rendus sur place. Investissement annoncé, 100 milliards de francs CFA.

Des déchets industriels, des déchets médicaux, des déchets mécaniques et des déchets ménagers pourraient être transformés en vue de produire de l’engrais biologique et en électricité dans la région du Lôh-Djiboua à moins de 3 heures d’Abidjan. Le vendredi 20 octobre dernier, une délégation composée du cabinet international Lazaref Le Bars et de l’Ong R20 a effectué une visite de repérage dans des localités proches de la ville de Divo. Tour à tour, les villages de Nébo, Dagrom et le campement Dussautoir ont été visités sous la conduite du président de la région, Rolland Zakpa Komenan en vue d’identifier un site qui pourrait abriter les usines et bureaux de cette unité.

Si l’on en croit les promoteurs, un investissement d’environ 100 milliards F CFA sera ainsi réalisé pour offrir, dans un premier temps 300 emplois directs et des milliers d’emplois indirects. Une aubaine pour les populations locales, particulièrement les jeunes en proie au chômage. Une opportunité pour le Conseil régional qui, au dire de son président, accorde une grande importance à la réalisation de ce programme en passe d’être un autre gros chantier du programme renaissance et de développement de la région du Lôh-Djiboua qui compte trois départements que sont Divo, Lakota et Guitry.

Ainsi donc, le projet de création d’une usine de transformation des déchets plastiques en carburant et produit de synthèse grâce à la mise en place d’une politique de coopération décentralisée en direction de certaines entreprises françaises, ukrainiennes ou encore canadiennes est en passe de devenir réalité.

 

Pascal GUÉLADÉ

La vitrine du développement local.La vitrine du développement local.La vitrine du développement local.

Nos prestations

Nos partenaires

Sigma journalistes conseils

Rejoignez nous sur :