Warning: Creating default object from empty value in /home/ivoiregion_acces/ivoiregion.net/plugins/system/jat3/core/joomla/modulehelper.php on line 320
Digue : DES JEUNES AGRICULTEURS DU IFFOU POUR CONTENIR L’IMMIGRATION

Screen

Profile

Direction

Menu Style

Digue : DES JEUNES AGRICULTEURS DU IFFOU POUR CONTENIR L’IMMIGRATION

Région du Iffou : 56 projets en cours d'exécution quand 25 opérations attendent une passation de marché. Une contribution à la lutte contre l’immigration au niveau local.

«La problématique de l'emploi jeune est l'un des points majeurs de nos préoccupations. Le spectacle désolant qu'offre l'immigration vers l'Europe via la Libye n'est pas digne d'une jeunesse dont le destin est intimement lié au développement de nos nations (…) Notre devoir consiste à éloigner, mieux, à freiner nos jeunes de ces pratiques dangereuses dont les conséquences dérangent le bon ton ». Propos forts de Moïse Koumoué Koffi, président du Conseil régional du Iffou lors de la troisième session de cette collectivité territoriale, le 30 novembre dernier au centre culturel Tanoh Kouadio Jean de Daoukro.

En présence des membres du corps préfectoral, des premiers responsables de l’administration publique au niveau local et des chefs coutumiers, le président Moïse Koumoué Koffi a certainement voulu montrer que le du Conseil régional du Iffou a déjà pris la juste mesure des choses de la problématique de l'emploi des jeunes. En témoignent les projets déjà initiés pour tenter d’endiguer la fuite des forces vives de la région. Il s’agit, notamment de 153 travaux, dont 72 projets sont entièrement achevés et livrés, et qui ont permis d’installer plus de 200 jeunes dans les activités connexes à l'agriculture grâce à l'appui de l'Etat et de l'Ong International Côte d’Ivoire.

Au vu des activités de promotion des jeunes (formation, mise en place de fonds d’aide, mise en place d’un appui aux jeunes exploitants, mise en place d’un programme « exploitations agricoles clés en main de l’hévéaculture et le palmier à huile, développement des infrastructures sportives, etc.), et de la formation à la création de micro-projets, les conditions sont en principe réunies pour que les jeunes de cette région trouvent leur bonheur sur place. Du moins, au vu des immenses potentialités dont regorge le Iffou.

En effet, cette région s’étend sur des terres disponibles, riches et propices à l’agriculture la foresterie et l’élevage. Ce n’est pas tout. Dans le Iffou, on compte de nombreux bassins versants de cours d’eau aménageables pour une exploitation agricole; ce qui en fait, entre autre, une zone de grande production du riz pluvial et du riz de bas-fond, mais également pour les cultures pérennes (palmier a huile, hévéa, anacardier) introduites comme alternatives au binôme café-cacao. Sans oublier les activités commerciales informelles et formelles assez florissantes (vivriers et maraîchers) dans lesquelles peuvent s’investir les populations laborieuses et particulièrement les jeunes ouverts sur les actions de développement et de modernisation de leur cadre de vie.

On notera que, dans le Iffou, les populations sont déjà familiarisées avec le processus de développement local participatif à travers les programmes FRAR (Fonds régional d’aménagement rural), et FIAU (Fonds d'investissement et d'aménagement urbain) portés par des cadres soucieux du développement de leurs localités.

 

Akou N’DOLI

La vitrine du développement local.La vitrine du développement local.La vitrine du développement local.

Nos prestations

Nos partenaires

Sigma journalistes conseils

Rejoignez nous sur :