Warning: Creating default object from empty value in /home/ivoiregion_acces/ivoiregion.net/plugins/system/jat3/core/joomla/modulehelper.php on line 320
Singulier: NESTOR CONJUGUE RELIGION, AFFAIRES ET POLITIQUE

Screen

Profile

Direction

Menu Style

La Parole à... Singulier: NESTOR CONJUGUE RELIGION, AFFAIRES ET POLITIQUE

Singulier: NESTOR CONJUGUE RELIGION, AFFAIRES ET POLITIQUE

A Aboisso, rien ne présageait du destin singulier de Nestor Manouan Assemien. Parti pour vivre une vie de dévot, le voilà qui débarque dans le monde des affaires. Et, comme pour finir de dérouter ses parents et son entourage, l’homme ajoute une troisième corde à son arc : la politique.


Les voies du Seigneur sont insondables ! Et, ce ne sont pas les parents et l’entourage de Nestor Manouan Assemien qui diraient autre chose. Figurez-vous que c’est dès son jeune âge que l’homme fait part à ses géniteurs de sa ferme résolution de consacrer vie à Dieu. Non content d’avoir pris cet engagement, Nestor s’investi totalement dans ce sens ; au point de ne plus se séparer de sa Bible. Cette inclination --d’aucuns ont parlé de grâce-- n’échappe pas à ses parents. Qui non seulement s’inclinent devant cet appel du Dieu, mais se décident à le soutenir matériellement, à l’accompagner.

Si bien que les formations se suivent et s’accélèrent. Il sème et entretient l’espoir chez ses parents en 1996. Cette ferveur pout la chose religieuse, dans la manifestation de sa foi le conduit dans une enceinte monastique, le Monastère Bénédictin de Bouaké. Là, il comprend, après une séance de prière, que la société cultive, volontairement ou involontairement et à souhait l’injustice. Nestor confie qu’une Voix (Dieu ?) lui ordonne de trouver la solution à ce mal, en se mettant au service de ses concitoyens et en se rapprochant d’avantage des âmes fragiles et désemparées. Nestor se sent investi de la mission de ″Porte voix″, une sorte de médecin pour ces cœurs affligés. (Ce qui explique certainement ses brefs passages comme animateur à la radio locale). Mieux, il veut devenir prêtre et affiche alors cette volonté, cet engagement.

C’est donc tout naturellement qu’il s’adresse à la Congrégation des saints stigmates. Il y est admis et se donne corps et âme et l’étude de la philosophie de cet ordre religieux. Ses supérieurs apprécient à sa juste valeur ses progrès fulgurants et son intérêt pour les connaissances spirituelles. La récompense ne tarde pas… Il reçoit, dans la foulée, une bourse pour parfaire davantage ses acquis et pré-requis à Saint John Vianney, un centre religieux de l’Afrique du sud.

Là-bas, sa flamme religieuse se développe et s’enracine dans son comportement et son esprit. A ce qu’il parait, ses maîtres lui prédisent même un bel avenir. Mais coup de théâtre, Manouan rend sa démission. Il veut aider et non le contraire. Il appréhende, dès lors, que seule la prière ne suffit pas pour sortir de la souffrance. Pour lui, en plus de l’oraison, de la supplication, de l’invocation et de l’adoration, il faut passer à l’action ; une action susceptible de fléchir le cours des choses. Dès lors, pour lui, l’une des clés de ce processus reste une situation financière, sociale et solide.

Nestor s’engage donc dans le marketing de réseau. Dans cette croisade, il embarque avec lui plus de 1000 personnes, affirme-t-il. Des personnes qui, à force d’initiatives et d’actions concrètes deviennent autonomes financièrement, selon toujours Nestor Manouan Assemien.

Convaincu d’avoir fait le bon discernement, Nestor n’entend pas s’arrêter pas en si bon chemin. Il entreprend d’encadrer une vingtaine de jeunes qui s’intéressent à la culture du cacao, à qui il offre gracieusement des plants de l’espèce Mercedes. Reste maintenant à espérer que chacun des bénéficiaires fasse une bonne récolte et réalise une bonne recette pour être totalement autonome.

Toujours attentif aux difficultés de la société, et soucieux d’aider les autres, Nestor s’investit dans la filière du charbon de bois, quand ce combustible vient à manquer sur le marché. Il en produit une quantité considérable qu’il vend à prix dérisoire ; «pourvu que la population ait du charbon», justifiant ainsi cet acte charité. Qu’il poursuivra d’ailleurs avec les productions de manioc et d’huile rouge.

Pour Nestor Manouan Assemien, cet élan du cœur n’est rien d’autre que la traduction de sa vision politique. Qu’il a d’abord voulu faire prévaloir au niveau de la circonscription d’Aboisso commune ; et peut-être demain au niveau national. Nullement abattu par son échec aux législatives 2011, l’homme entend remettre ça en 2015, et pourquoi pas pour l’élection présidentielle de 2020. Il affirme qu’une fois élu au Parlement, il entend œuvrer pour mettre en place un programme social visant à octroyer une aide financière aux jeunes en attente d’embauche. Au niveau des infrastructures économiques, son souhait serait de faire en sorte de redynamiser le réseau ferroviaire au niveau de tout l’ensemble du territoire national et au niveau transfrontalier, le développement du réseau ferroviaire étant pour lui un moyen de booster l’économie ivoirienne. Qui a dit que religion, affaires et politique ne faisaient pas bon ménage ?

SENI Firmin

La vitrine du développement local.La vitrine du développement local.La vitrine du développement local.

Nos prestations

Nos partenaires

Sigma journalistes conseils

Rejoignez nous sur :